Les femmes "couche-tard" ont plus de chances de finir célibataires MAITRE SASSOU

Afficher l'image d'origine

Mesdemoiselles, marre du célibat ? Une seule solution : vous couchez tôt !

Une étude menée par l’université de Chicago révèle que les « oiseaux de nuit » ont plus de risques de finir célibataires que les autres. L’étude, publiée dans la revue médicale Evolutionary Psychology, affirme qu’il existe un lien entre nos habitudes de sommeil et notre situation amoureuse !

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les données relatives au sommeil de 211 étudiants, 110 hommes et 91 femmes. En prélevant un peu de salive pour analyser les taux de cortisol et de testostérone, les chercheurs se sont aperçus qu’il existait un lien étroit entre l’heure de lever et de coucher des femmes et leur vie sentimentale.

Les résultats montrent que les femmes qui se couchent tard prennent davantage de risques que les autres, aussi bien dans leur vie personnelle que professionnelle. Et pour cause, elles seraient plus intéressées aux romances d’une nuit que des relations de longue durée. Cette conclusion est aussi valable pour les hommes !

A en croire cette étude, si l’on souhaite trouver l’âme-sœur mieux vaut diminuer les virées nocturnes afin de se lever à des heures raisonnables, plutôt que de quitter son lit après 13 heures…

Les gens plus intelligents se couchent plus tard, se droguent plus MAITRE VOYANT SASSOU

Afficher l'image d'origine

De nos jours, qu’est-ce qui caractérise un esprit intelligent ? Lorsque l’on pense à quelqu’un d’intelligent, on a l’habitude de s’imaginer une personne cloîtrée dans une bibliothèque, en train d’étudier. Dans l’inconscient collectif, l’intelligence est synonyme de comportement social réservé et obéissant.

Et si c'était en fait le contraire ? Et si les “intellos” étaient en fait ceux qui faisaient toutes ces choses interdites par leurs parents et grands-parents ? Les temps changent, et les gens les plus intelligents ne sont plus seulement intéressés par leurs études et par une obéissance absolue aux règles.

Cela peut paraître surprenant, mais de nombreuses études ont montré que les gens plus intelligents se couchent plus tard, se droguent plus, et font plus souvent l’amour. En effet, les personnes les plus intelligentes ont désormais des habitudes nocturnes, et profitent beaucoup plus du sexe et des drogues que les personnes au QI plus bas.

Voici trois études qui devraient totalement bouleverser la manière dont nous associons intelligence et comportement quotidien.

1) Les gens intelligents vivent la nuit

Dans une étude publiée dans Personality and Individual Differences, des chercheurs ont émis une hypothèse suivant laquelle les personnes à l’intelligence élevée ont tendance à adopter des comportements inédits et d’avant-garde.

Ces comportements inédits nous donnent un avantage évolutionnaire certain, car ils nous permettent de développer notre capacité à résoudre des problèmes, et nous apportent un savoir inédit qui améliore notre quotidien. C’est pour ainsi dire une manière, pour la nature, de dépasser ses limites, et de créer quelque chose de nouveau.

Les chercheurs ont ainsi découvert que les gens intelligents sont non seulement plus libéraux et libres-penseurs, mais ils possèdent aussi des rythmes circadiens (= des cycles du sommeil) différents.
D’après cette étude, les personnes avec un QI plus élevé lors de leur enfance et de leur vie adulte se couchent en moyenne trente minutes après les personnes d’intelligence normale, et une heure après celles de faible intelligence. De la même manière, elles se réveillent avec un décalage identique. Et ces horaires se vérifient tant le week-end qu’en semaine.

L’étude conclue ainsi que, comme le souligne leur observation ethnographique, les activités nocturnes de nombreuses sociétés primitives ont toujours été très limitées ; par conséquent, les individus intelligents ont tendance à veiller plus tard que les individus moins intelligents. Cette prédiction est par ailleurs confirmée par une analyse de la National Longitudinal Study of Adolescent Health (ADD Health).

La corrélation proposée par l’étude y était très claire. Plus le QI est élevé, et plus l’on se couche tard. Et ces résultats proviennent de l’étude de plus de 20000 personnes. Donc, si vous ou vos enfants avez l’habitude de veiller tard, et que vous ne parvenez pas à vous en défaire, c’est probablement une bonne chose. Plutôt que de vous obliger à vous coucher “à l’heure”, essayez plutôt de faire quelque chose de créatif durant ce temps additionnel de veille

2) Les gens intelligents se droguent plus

Les gens intelligents ne se contentent pas de veiller plus tard, ils semblent aussi plus enclins à essayer des drogues en tous genres. Cela semble fou, n’est-ce pas ?

J’avoue que ça m’a initialement paru incompréhensible, à moi aussi. Certaines des personnes les plus stupides que je connaisse fument et boivent à outrance. Mais, en moyenne, si votre QI est élevé, vous êtes plus enclin à expérimenter avec de la drogue.

Selon une étude du NCD (National Child Development) publiée dans Psychology Today, les gens possédant un QI élevé durant leur enfance et leur vie adulte sont plus enclins à expérimenter avec des drogues psychoactives que les gens au QI bas. Pourquoi ? Car les drogues psychoactives sont, du point de vue de l’évolution, inédites et différentes du comportement normal de nos ancêtres.

Selon cette étude publiée en 2010 en Grande-Bretagne, les jeunes Anglais plus intelligents que les autres enfants à l’âge de 16 ans sont aussi plus susceptibles de consommer des drogues psychoactives à 42 ans ; et ce indépendamment du sexe, de la religion, du statut conjugal, du nombre d’enfants, de l’éducation, du salaire, de la qualité de vie, du degré d’instruction des parents, ou du statut social à la naissance.

Il existe donc une corrélation directe entre l’intelligence d’une enfant, et la consommation de drogues à l’âge adulte. Les individus “très intelligents” (QI > 125) sont ainsi plus susceptibles (d’un ordre de déviation de trois dixièmes) de consommer de la drogue que les personnes “très limitées” (QI < 75).

Une autre étude, publiée en 2011 dans le Journal of Epidemiology and Community Health, a montré que les personnes ayant obtenu des scores de QI élevés durant leur enfance sont les plus susceptibles de consommer des drogues interdites, notamment le cannabis, à l’âge adulte. Et une autre étude, publiée en 2012, mettait en avant des résultats similaires, indiquant que les enfants intelligents étaient plus susceptibles d’utiliser du cannabis, des amphétamines, et des champignons en grandissant.

3) Les personnes intelligentes font plus l’amour

Des chercheurs anglais ont montré que les étudiants d’Oxford et de Cambridge achetaient plus de sex-toys que dans les autres universités. “Cette corrélation a certainement à voir avec l’ouverture d’esprit plus prononcée qui accompagne une intelligence élevée“, explique Annalisa Rose, 23 ans, qui travaille à Honey, un sex shop de luxe situé à Williamsburg, à Brooklyn.

“Je crois qu’une vie sexuelle ouverte et libérée va de pair avec une capacité accrue à l’introspection et à la pensée rationnelle, qui requièrent toutes deux un certain niveau d’intelligence. Car si une vie sexuelle libérée est le signe d’une vie émotionnelle saine et équilibrée, il ne faut pas oublier que la bonne morale sexuelle est purement subjective, et que les gens intelligents savent l’outrepasser de manière rationnelle. Les gens ambitieux le sont dans toutes les disciplines, y compris leur vie sexuelle, qu’ils veulent satisfaisante.”

Ceci est une découverte sociologique de taille. Les étudiants des universités les plus prestigieuses investissent plus d’argent dans des sex-toys que les autres étudiants. De plus, il semble que plus l’université est prestigieuse, et plus les étudiants font l’amour. C’est The Telegraph qui a publié cette découverte, lançant ainsi de nombreux débats sur les rapports entre intelligence et libido.

Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ?

Il ne faut pas confondre corrélation et cause. Cela ne signifie pas qu’en se couchant tard, en se droguant, et en utilisant des jouets sexuels, vous serez plus intelligent. Mais il semble que les gens naturellement plus intelligents s’adonnent à ces activités car elles les attirent. Peut-être est-ce une conséquence de leur ouverture d’esprit, de leur tendance à penser autrement, ou bien un besoin biologique de nouvelles expériences.

Il est probable que si vous lisez ces lignes, vous avez déjà tendance à vous coucher tard, et à profiter de la vie. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose, et cela pourrait même être la conséquence naturelle d’un QI au-dessus de la moyenne. Ces trois études bouleversent totalement ce que l’on pensait savoir des gens à l’intelligence développée. Visiblement, les intellos sont ceux qui s’amusent le plus. Je crois qu’il est temps que l’on range nos vieux stéréotypes au placard.

Faut-Il Etre Diplômé Pour Penser Devenir Entrepreneur MAITRE MARABOUT SASSOU

Afficher l'image d'origine

« La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi…» avait précisé Albert Einstein. Cela signifie donc que l’on peut maîtriser la théorie mais qu’on n’est pas nécessairement capable de la mettre en pratique ?

Les grandes écoles apprennent aux étudiants une manière de faire que certains ne seront jamais capables de remettre en pratique. Outre le diplôme, pour être un bon dirigeant, il faut détenir des qualités essentielles qui ne s’acquièrent pas forcément à l’école.

L’entrepreneuriat est un état d’esprit. L’ambition et le talent sont les atouts majeurs pour se lancer dans la création d’entreprise. Le diplôme n’est que la cerise sur le gâteau. Peut-on penser que, parce que l’on est diplômé d’une grande école, on peut créer sa boîte et réussir ? Ou peut-on se lancer sans diplôme ? En France, 12% des entrepreneurs ne disposent d’aucun diplôme et 46% des dirigeants sont titulaires d’un bac, bac pro, BEP, CAP ou BEPC. Selon une étude de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) menée en 2006, moins de 60 % des entrepreneurs en herbe sont titulaires d'un diplôme de 2e ou 3e cycle et seuls 8,4 % d'entre eux sont issus d'une grande école… Ces statistiques montrent que l’entrepreneuriat est ouvert aux autodidactes qui détiennent certaines compétences propres au chef d’entreprise.

La faculté d'adaptation

Savoir s’adapter à toutes situations, quelles qu’elles soient. Le dirigeant va devoir affronter les bonnes et les mauvaises nouvelles. Pour cela, il devra puiser dans ses ressources personnelles. L’adaptation est une qualité fondamentale. Quel que soit le problème qui se présente, il doit savoir s'imprégner de la situation et réfléchir rapidement pour trouver une solution. Il faut savoir affronter les difficultés et accepter l’échec. Cela fait partie des qualités requises pour être un bon dirigeant.

Savoir gérer son temps

La capacité à organiser et à gérer son propre temps est une part primordiale du bon fonctionnement de votre activité. Il faut savoir transformer les heures de travail en productivité. Faire des heures supplémentaires n’est pas une obligation pour le dirigeant. Si l’entrepreneur sait gérer son temps, il pourra accomplir deux fois plus de choses en une journée. Le but n’est pas de multiplier les heures mais au contraire, de les rendre productives.

Avoir des idées à revendre !

Pour se développer l’entreprise doit être en perpétuelle évolution. Croire que le chiffre d’affaires crée la richesse d’une firme est une erreur. Il faut de l’imagination, des nouveautés, des concepts à créer.

Être un décideur

C’est quelque chose que vous n’apprenez pas à l’école… Savoir prendre des décisions d’ordres marketing, logistique, financière, sociales, ce n’est pas donné à tout le monde. Il faut savoir se remettre en question et accepter les choix pris. Devenir entrepreneur c’est aussi devenir un leader. Le leadership est une qualité importante. La capacité à mobiliser une équipe et à la faire adhérer à votre projet est nécessaire pour diriger une entreprise. Il faut avoir une forte personnalité, du charisme et être persuasif. Pour devenir un bon entrepreneur, vous devez être un leader.

Savoir prendre des risques

Prendre des risques oui mais en mesurant au maximum les conséquences. Choisir de créer son entreprise c'est prendre sa vie en mains. Lorsque l'on crée une entreprise, il faut avoir en tête que l'on peut toujours se planter. C'est au chef d'entreprise de savoir se sécuriser.

Quelques exemples d’entrepreneurs qui ont réussi sans diplôme…

Certaines figures emblématiques de l’économie française ont réussi sans passer par de grandes écoles. Certains ont crée leur univers autour d’un patrimoine familiale améliorés, d’autres se sont lancés seuls et avec leur bagout, ils sont parvenus à gagner des millions !

Xavier Niel est le meilleur exemple. Le fondateur d’Illiad (Free) a interrompu ses études (prépa maths) pour lancer sa boîte. En 2013, il a obtenu la sixième place du classement national et la 179e place au classement des plus grandes fortunes du monde du magazine Forbes avec 6,6 milliards de dollars.

Patrick Ricard est aux commandes du groupe Pernod Ricard depuis 1972. Ce vétéran du CAC 40 ne possède que le BAC ! Même s’il a repris une entreprise familial, Ricard a été préféré à son frère au CV pourtant plus avantageux. Avant, les ventes hors de France représentaient 17% du chiffre d'affaires, contre 90% à son arrivée...

Nobert Dentressangle aussi n’a que le Bac. En 1974, il rejoint la petite entreprise familiale, basée dans le Rhône. Il la spécialise dans le transport de primeurs entre sa région et Londres. Après de nombreux rachats d’entreprises, le groupe Norbert Dentressangle dont il est désormais président du conseil de surveillance a réalisé 1,6 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2007.

10 signes que vous avez rencontré une vraie femme, pas une fille MAITRE SASSOU

Afficher l'image d'origine

On parle souvent des Hommes, des vrais, avec des poils sur le torse et la voix rauque. Mais sachez aussi que dans la vie, il y a les filles... et puis il y a les femmes. Les vraies. Ce n'est pas une question d'âge, contrairement à ce que l'on pourrait croire — certaines femmes sont plus jeunes que certaines filles.

Ce n'est certainement pas une question de tour de poitrine, de tour de hanches ou de rouge à lèvres, non. La différence se trouve vraiment dans la manière dont elles agissent, dont elles pensent, dont elles vivent leurs vies. Car les femmes et les filles voient le monde différemment. Elles comprennent le monde différemment. Et elles inter agissent avec le monde différemment. Voici quelques signes qui devraient vous mettre la puce à l'oreille, pour savoir si vous avez affaire à une vraie femme... Ou non.

Les filles aiment s'habiller avec des vêtements provocants pour avoir l'air sexy ; Les femmes savent qu'elles sont désirables, qu'importe les habits qu'elles portent.

Les vraies femmes savent bien que s'habiller de manière provocante n'est pas la seule et unique manière de paraître attirante et sexy. Une femme n'a pas besoin de montrer ses fesses pour se sentir sexuellement désirable. Elle se sent bien dans sa peau, confiante, et peu importe la façon dont elle est habillée, elle est consciente de ses charmes. Tout simplement.

Les filles s'attendent à ce que leurs hommes devinent la façon dont elles se sentent, et ce qu'elles pensent ; Les femmes utilisent leurs propres mots.

Elles sont conscientes que les hommes ne savent pas lire lire dans les pensées (ça se saurait) et qu'ils sont même généralement assez mauvais pour lire entre les lignes. Les filles pensent que leurs hommes devraient les comprendre, quoi qu'il arrive, et que si ils ne savent pas se calquer sur leurs émotions, c'est qu'ils ne s'intéressent pas assez à elles. Les femmes, elles, connaissent bien la façon dont le cerveau des hommes fonctionnent, et n'hésitent pas à dire leurs émotions haut et fort.

Les filles s'attendent à ce qu'on leur paye l'addition ; Les femmes sont financièrement indépendantes.

Les filles aiment que l'on s'occupe d'elles, qu'on les entretienne. Peut-être qu'on leur a un peu trop lavé le cerveau avec l'image de la "femme-enfant", ou bien qu'elles ont été un peu trop gâtées en grandissant. Quelle que soit la raison, elles n'aiment pas vraiment toucher à leur porte-monnaie. Une femme par contre, bien qu'assez confiante pour laisser son homme payer de temps en temps, n'hésite pas à payer aussi de temps en temps. Elle aime à rappeler aux hommes qu'elle fréquente qu'elle n'a pas besoin d'eux pour survivre, et que la raison pour laquelle elle est avec eux, c'est parce qu'elle les apprécie vraiment et qu'ils la respectent eux aussi en retour. Pas parce qu'elle a besoin d'argent.

Les filles sortent pour se bourrer la gueule ; Les femmes savent tenir l'alcool, et connaissent leurs propres limites.

Certaines filles attendent autour des tables dans les bars et les boîtes, impatientes de descendre la prochaine bouteille qui arrive. Une femme ne fait pas cela. Seules les filles se ruent sur tous les verres et bouteilles offerts dans le but de finir complètement torchées — cela leur permet de prendre des mauvaises décisions.
Cela ne veut pas dire que les femmes ne boivent pas, bien au contraire. Simplement, elles connaissent leurs propres limites et veulent garder le contrôle.

Les filles sont impatientes d'updater leur statut Facebook pour le mettre "En couple" ; Les femmes oublient qu'elles ont un Facebook.

Les femmes sont juste trop occupée à vivre leur vraie vie pour s'occuper de leur vie virtuelle. Elles ne vont pas se jeter sur Facebook dès lors qu'elles pensent que leur copain sera d'accord pour qu'elles updatent leur statut...

Les filles regardent des émissions de télé-réalité ; les femmes lisent
Bon bien sûr, les femmes aussi ont leurs émissions favorites (qu'elles regardent parfois avec un plaisir coupable) mais elles ne font pas que cela. Elles aiment aussi s'instruire ou bien lire des livres ou des journaux. Elles n'ont pas besoin de s'abruitir. Les femmes aiment développer leur esprit . Les filles aiment être gardées occupées.
Les filles parlent de choses futiles ; les femmes savent entretenir une conversation intelligente et intéressante.
C'est peut-être une des choses qui les démarquent le plus, finalement : La plupart des filles encore immatures ne savent pas entretenir une véritable conversation. Elles n'ont aucune idée de ce qui se passe dans le monde. Elles n'ont pas vraiment de hobbies ou de centre d'intérêt intellectuels. Elles n'ont pas vraiment d'opinion, ce sont celles de gens qu'elles ont entendu et qu'elles se contentent de régurgiter. Bref, les filles sont chiantes. Les femmes, elles, sont fascinantes.
Les filles mangent des salades ; Les femmes mangent ce qu'elles veulent.
Ce qui ne veut pas dire que les femmes ne mangent pas de salade, attention. Mais elles ne font pas semblant devant les hommes, à commander de la salade au restaurant pour descendre un pot entier de glace une fois de retour à la maison. Si une femme mange équillibré, c'est parce qu'elle se respecte et qu'elle respecte son propre corps. Pas pour les apparences. Une vraie femme fait ce qu'elle veut avant tout.
Les filles se raccrochent à ce qu'elles savent ; Les femmes cherchent chaque jour à élargir leurs horizons.

Les femmes ont une certaine expérience de la vie, et elles connaissent donc bien l'importance de se forger des expériences nouvelles. Elles feront ce qu'elles peuvent pour voir le monde, rencontrer des gens, voyager, explorer toutes leurs possibilités. Elles sont passionnées. Elles prennent la vie par les cornes. Les filles, en revanche, ne savent pas trop quel est le sens de leur existence... Elles espèrent juste trouver un jour un homme pour le prendre par la main et leur montrer quoi faire.

Les filles ont besoin d'un protecteur ; Les femmes ont besoin d'être elles-mêmes.
Parce que finalement, rien n'est plus terriblement sexy qu'une femme qui sait se prendre en charge toute seule. Toutes en sont capable pourtant, mais trop nombreuses sont celles qui n'osent pas. Les vraies femmes font ce qu'elles veulent, et n'ont besoin de l'assistance de personne pour obtenir ce qu'elles désirent vraiment. Elles sont fortes, confiantes, indépendantes. Les femmes sont le futur. Les filles sont le passé.

Alors messieurs si vous en avez une comme ça, ne la laissez pas partir.

 

Contact :

Email : grandmaraboutvodou@gmail.com

Tel : +229 66 72 50 65 

Site Web 

http://marabout-medium.onlc.fr/

http://mediumvoyancemaitremaraboutsassou.blogspot.com/